Au commencement du septième jour - Librairie Stephan

Résumé

Un autre coup de cœur de cette rentrée littéraire pleine de bonnes surprises. Un gros pavé, parce que divisé en trois livres et j'ai vraiment eu l'impression de lire trois livres qui ont un même héros à l'instar d'une saga. Trois pans de vie, trois lieux, trois états d'esprit, un même personnage, Thomas.

Thomas dont la femme fait un accident tellement grave qu'il a une répercussion sur sa vie à tous les niveaux, personnel, professionnel et familial.

Dans ce premier livre c'est surtout l'appréhension et la gestion de la douleur, la sienne, celle des enfants. Le fait de vouloir comprendre le pourquoi de l'accident, de vouloir mettre le doigt sur l'inexplicable. Le monde du travail impitoyable. Absolument tout est décortiqué dans le moindre détail.

Deuxième livre dans les Pyrénées, la montagne où Thomas a grandi. Tout y est détaillé, le moindre chemin, le moindre souffle de vent, chaque animal. J'avais l'impression d'être immergée en pleine nature, le souffle coupé par la beauté du paysage qui défile, que l'on ressent à en avoir la chair de poule. La vie rurale étalée juste devant les yeux du lecteur, les personnages typiques, leur passion au fil de l'histoire prenante de la famille qui a fini éclatée aux quatre coins du monde pour expurger un lourd passé.

Troisième livre, l'Afrique Noire. Qui mérite bien son nom, racontée dans toute sa splendeur, ses blessures, sa majesté.
Un seul et même livre, marquant au style singulier qui fait ressortir toutes sortes d'émotions grâce à une profusion de détails, d'images et de références.